Menu de navigation

Crise économique mondiale des années 2008 et suivantes

.

Base de données analytique gérée par le Secrétariat de l’OCDE et servant de support aux projections présentées dans les Perspectives économiques; voir Economic Outlook Database Inventory. Désigne la réaction des conditions sur le marché du crédit à des "chocs" sur l’économie, cette. - Pierre Bourdieu: "le mode de connaissance pratique n'enferme pas la connaissance de ses propres principes", plus le niveau du diplôme visé est élevé plus le dossier de validation doit prouver le contraire. La VAE est une didactique professionnelle. Elle rapproche ce qui semble inconciliable: la théorie et la pratique. La VAE va de l'exemplarité de vos situations de travail vers les.

Mesure de la simultanéité des fluctuations de l'activité dans deux pays au fil du cycle économique. Le coefficient de corrélation entre deux séries chronologiques représentatives de l'activité économique de deux pays peut osciller dans une fourchette comprise entre -1 et 1. En règle générale, plus il est proche de 1, plus les deux économies sont en phase et plus grande est la synchronisation entre leurs cycles. S'il prend la valeur -1, cela signifie par contre que les deux séries évoluent de manière parfaitement anticyclique.

Lorsqu'il est nul, c'est qu'il n'existe aucune relation statistique entre les séries. Courbe qui retrace les rendements de titres à des échéances diverses. La pente de la courbe des rendements est une indication de l'orientation de la politique monétaire.

Dans des conditions normales, les taux d'intérêt à long terme sont plus élevés que les taux à court terme, ce qui donne à la courbe des rendements une pente ascendante. Une courbe des rendements inversée apparaît lorsque les taux à court terme augmentent au point d'être supérieurs aux taux à long terme, généralement lorsque la banque centrale relève les taux d'intérêt à court terme pour prévenir une surchauffe de l'économie. Indicateur de dispersion des taux de droits de douane.

Définies comme les taux de droits de douane qui dépassent un certain seuil généralement égal à trois fois le taux global simple, ou plus de 15 pour cent. Il existe de nombreuses façons de mesurer les cycles économiques. En règle générale, un cycle est représenté par les fluctuations de l'activité économique autour de sa tendance, estimée sur la base d'un indicateur donné.

Un cycle complet couvre la période comprise entre le moment où l'activité est proche de son niveau tendanciel et celui où elle y revient après s'être élevée au-dessus de ce niveau puis être passée au-dessous ou inversement. Les formes les plus courantes de dépôts à vue sont les comptes de chèques. Droit imposé sur un bien importé dans un pays.

Ecart entre le prix que les acheteurs sont prêts à payer un actif bid et celui que les vendeurs demandent. Ecart résultant des disparités d'enregistrement des exportations et importations à l'échelle mondiale. Effets sur la dépense privée suscités par un changement de la richesse. Les effets de richesse sont généralement associés à des changements de la valeur des actions, des obligations et des biens immobiliers.

Unités de production marchandes gérées par l'administration et sociétés publiques. Épargne du secteur des ménages, exprimée en pourcentage du revenu disponible du secteur des ménages; voir les notes relatives au tableau 23 de l'Annexe.

L'ESP mesure le soutien découlant des politiques en faveur de l'agriculture par rapport à la situation qui prévaudrait en l'absence de ces dernières, c'est-à-dire lorsque les producteurs sont soumis uniquement aux politiques nationales à caractère général politiques économique, sociale, environnementale et fiscale. Elle est brute en ce sens qu'aucun des coûts associés à ces politiques et supportés par les producteurs individuels n'est déduit.

Elle fait en outre référence au soutien nominal, ce qui signifie que la majoration des coûts liée aux droits à l'importation sur les intrants n'est pas déduite. Cet indicateur est toutefois mesuré déduction faite des contributions des producteurs au financement de la mesure prélèvements à la production, par exemple donnant lieu à un transfert donné aux producteurs.

L'ESP comprend des transferts implicites et explicites. L'ESP en pourcentage exprime le rapport de l'ESP à la valeur du total des recettes brutes de l'exploitation, mesurées par la valeur de la production totale aux prix à la sortie de l'exploitation , plus le soutien budgétaire.

En théorie, les composantes de prix et de quantité d'une valeur sont identifiées et le prix de la période de référence se substitue à celui de la période courante. Dépôts en dollars des États-Unis détenus par des institutions financières en dehors des États-Unis. Différence entre la production aux prix départ-usine et la somme de la consommation intermédiaire, de la rémunération des salariés, de la consommation de capital fixe et des impôts indirects diminués des subventions d'exploitation.

Correction apportée à une projection fondée sur une équation pour la période de prévision. Structure de placement collectif organisée de façon privée et administrée par des professionnels de la gestion de placements. Les fonds spéculatifs aux États-Unis sont exemptés des obligations de déclaration auprès de la Securities and Exchange Commission, ainsi que des restrictions prévues par la réglementation en ce qui concerne le levier financier ou les stratégies de négociation.

Augmentations ou diminutions de la valeur des actifs des unités institutionnelles, dues aux variations des prix du marché, à la découverte de nouveaux gisements de minéraux et d'autres ressources naturelles, à la croissance des arbres, à l'épuisement des gisements de minéraux, à l'obsolescence imprévisible, aux vols, aux catastrophes et à d'autres événements, à l'exception de l'achat et de la vente d'actifs, de l'usure normale subie par les actifs corporels, des dommages et pertes de caractère accidentel dont on tient compte dans le calcul de la consommation de capital fixe, de l'annulation des dettes irrécouvrables et des autres flux enregistrés dans les comptes d'opérations.

Impôts payés par les producteurs assis sur la production, la vente, l'achat ou l'utilisation de biens ou de services. Prélèvements réguliers des pouvoirs publics sur les revenus provenant du travail, de la propriété, des gains en capital et sur les autres revenus.

Les impôts sur le revenu ne comprennent pas les cotisations sociales. Les impôts sur la propriété immobilière et sur la propriété foncière bâtie et non bâtie, s'ils constituent une simple modalité administrative de calcul et de recouvrement de l'imposition des revenus, sont inclus dans cette catégorie d'impôts.

Indice de la production des industries extractives, de l'industrie manufacturière et des services aux collectivités électricité, gaz et eau , mais hors construction. Indicateur des pertes de bien-être provoquées par des instruments de politique commerciale. Cette notion appelle certaines réserves liées au concept et à sa définition. Or, ces investissements peuvent ne pas être pris en compte et on considérera dès lors que ces sociétés sont contrôlées par des ressortissants du pays concerné.

Les comparaisons de données entre les pays peuvent donc induire en erreur dans la mesure où la collecte de statistiques repose sur des pratiques de comptabilisation différentes. Plus le ratio est élevé, plus le levier financier est important. Qualité des marchés particulièrement actifs sur lesquels des ordres importants peuvent être facilement exécutés moyennant un impact négligeable sur les prix. Marché sur lequel les établissements de dépôts achètent ou vendent des fonds nécessaires pour satisfaire aux réserves obligatoires à la fin de la journée.

Marché sur lequel des contrats à terme standardisés sont émis et négociés. Les droits antidumping sont généralement des droits spécifiques à une entreprise appliqués à certains biens pour compenser la marge de dumping. Modèle fondé sur des séries chronologiques dans lequel les variances ne sont pas forcément constantes au fil du temps.

Pour plus de précisions, se reporter à la note De l'utilisation des modèles. Concept analogue à l'estimation du soutien aux producteurs. Indicateur de la valeur des transferts des consommateurs nationaux vers les producteurs nationaux.

Taux de chômage non accélérateur de l'inflation. Voir c hômage structurel. Obligation émise par un gouvernement national. Les obligations du Trésor sont généralement mieux notées que les obligations de collectivités locales ou de sociétés et présentent donc un moindre rendement.

Obligation rémunérée de caractère intermédiaire émise par un gouvernement national à une échéance de un à cinq ans. Ensemble des obstacles commerciaux qui ne sont pas constitués par des droits de douane. De plus, ce terme couvre souvent certaines mesures intérieures comme les limitations de distribution et les pratiques anticoncurrentielles qui peuvent aussi fausser les échanges au même titre que des mesures aux frontières.

Organisation internationale traitant des règles mondiales des échanges commerciaux entre nations. Sa principale fonction consiste à assurer que les échanges se déroulent dans toute la mesure du possible librement, sans heurts et de façon prévisible. Ces accords constituent les bases juridiques du commerce international. Ils obligent en outre les gouvernements à maintenir leur politique commerciale dans des limites convenues. Politique active du marché du travail: Le produit national brut est égal à la somme des valeurs ajoutées produites par les facteurs nationaux de production indépendamment de leur implantation physique voir PIB.

Pacte servant de cadre, depuis son adoption en , pour la coordination des politiques budgétaires des États de l'UE. Il y est stipulé que les États membres sont d'accord pour se donner pour objectif à moyen terme d'afficher un solde budgétaire "proche de l'équilibre ou excédentaire". Cette condition est en effet jugée nécessaire pour permettre le jeu des stabilisateurs automatiques pendant les phases normales de tassement de l'activité sans que le déficit budgétaire s'en trouve porté à un niveau supérieur à 3 pour cent du PIB.

Tout pays dont le déficit global de l'administration publique excède ce seuil peut se voir soumis à des pénalités financières à moins que le Conseil européen n'estime qu'il s'agisse d'une situation temporaire se justifiant par des circonstances exceptionnelles. Chaque année, tous les États membres établissent un programme de stabilité pour ceux qui appartiennent à la zone euro ou de convergence pour les autres exposant les principales orientations de leur politique budgétaire pour les quelques années à venir.

Pour effectuer des comparaisons internationales de PIB, il faut réunir deux conditions. D'abord, la base de calcul du PIB doit être cohérente pour les pays sous revue. La façon la plus simple de comparer le PIB de deux pays consiste à convertir chaque montant ou mieux le montant par habitant en une monnaie commune en recourant à des taux de change officiels. Ce sont donc les taux de conversion des monnaies qui éliminent les différences de niveaux des prix entre les pays.

Elles ont plutôt été calculées à des fins spécifiquement statistiques en vue de permettre des comparaisons internationales en prix et en volume des dépenses entrant dans le calcul du PIB et de leurs composantes. De plus, ils sont évalués aux prix du marché intérieur et sont calculées en utilisant des pondérations des dépenses qui reflètent principalement la demande intérieure. Les valeurs réelles sont exprimées aux prix internationaux en dollars des États-Unis; les valeurs nominales sont exprimées aux prix nationaux en dollars des États-Unis comme en monnaie nationale le choix du dollar des États-Unis comme unité monétaire commune est une question de pure convention sans effet sur les positions relatives des pays.

Autre mode de pondération commune des sous-agrégats qui forment le PIB. On parle de portage positif négatif lorsque le coût de financement est inférieur supérieur au rendement des valeurs mobilières financées. Sauf mention contraire, l'expression "prix du pétrole" se réfère au prix du Brent Crude coté au London Petroleum Exchange. Scénario le plus probable, ce qui ne veut pas forcément dire que les risques de surestimation et de sous-estimation soient considérés comme identiques.

Ratio de couverture des importations par les obstacles non douaniers. Référence aux relations entre entreprises ou au sein d'une entreprise, en amont et en aval de la chaîne de production d'un produit donné. Ces dernières années, la chaîne de production de tout un éventail de produits et services a eu tendance à ce mondialiser. Paiement en espèces et en nature des producteurs résidents à leur personnel de salaires et de traitements ainsi que leurs contributions effectives ou imputées aux régimes de sécurité sociale et aux régimes privés de retraite, d'allocations familiales, d'assurance dommages, d'assurance vie, etc.

Réserves minimales prescrites aux établissements de dépôts. Elles sont fixées par la banque centrale dans les limites stipulées par la Loi pour les établissements de dépôts. Les réserves obligatoires sont un instrument de la politique monétaire. Transferts effectifs et imputés du revenu provenant de la propriété d'actifs financiers, de terres agricoles et d'autres terres, de brevets, de droits d'auteur, de concessions et des autres actifs incorporels.

Rémunération des salariés et excédent net d'exploitation issus de la production intérieure. Voir les notes relatives au tableu 49 de l'annexe. Revenu de la nation, des unités institutionnelles, etc. Le revenu disponible est égal à la somme du revenu national aux prix du marché et des transferts courants reçus, nets des transferts courants versés, autres que le revenu de la propriété et de l'entreprise. Différence entre le revenu que l'entreprise tire des activités de production ou de la propriété, y compris de la propriété d'autres entreprises, et le revenu de la propriété - hormis les dividendes - qu'elle doit.

Rémunération des salariés par les producteurs et excédent net d'exploitation de ces derniers. Système de Comptabilité Nationale. Système européen de comptes économiques intégrés de Statistiques des finances publiques. Voir aussi Comptabilité nationale. Toutes les personnes employées par les entreprises, les administrations publiques et les institutions privées sans but lucratif, et les ménages, à l'exclusion, pour les entreprises non constituées en sociétés, de leurs propriétaires et des membres non rémunérés de leurs familles.

Les membres des forces armées sont considérés comme salariés quels que soient la durée et le type du service qu'ils effectuent. Ensemble des administrations de sécurité sociale à tous les échelons des administrations publiques. Seuls les systèmes créés par des unités des administrations publiques pour couvrir leurs propres salariés ne sont pas comptés dans les systèmes de sécurité sociale au sein du secteur des administrations publiques.

Par exemple, les actifs financiers des fonds de pension des salariés des administrations publiques ne figurent pas dans les actifs financiers du secteur des administrations publiques, mais relèvent plutôt du secteur des assurances.

Toutes les institutions financières publiques sont traitées comme des sociétés. Sociétés anonymes, coopératives, sociétés à responsabilité limitée et autres entreprises financières et non financières qui, en vertu de la loi, des règlements administratifs ou de leur inscription aux registres de commerce, sont considérées comme des entités juridiques indépendantes de leurs propriétaires.

Tous les transferts courants de l'administration aux unités de production marchande du secteur privé et aux sociétés publiques et les transferts des pouvoirs publics aux unités de production marchandes gérées par l'administration pour compenser leurs pertes d'exploitation lorsque celles-ci sont manifestement la conséquence de la politique des pouvoirs publics visant à maintenir des prix à un niveau inférieur aux coûts de production.

Supervision, assurée par un organisme de contrôle, comme une banque centrale ou un organisme de tutelle distinct, du fonctionnement du système de paiements et du comportement prudentiel des institutions financières.

Voir les notes relatives au tableau 20 de l'Annexe. Par exemple, le 1er janvier , un euro valait 1. Voir les notes relatives au tableau 36 de l'annexe. Nominal taux de change effectif , est un indice composite de la valeur de la monnaie nationale. Réel taux de change effectif , tient compte des différences de niveaux de prix entre les partenaires commerciaux.

Voir les notes relatives au tableau 22 de l'annexe. Taux de croissance sur une période donnée par exemple, un trimestre ou un semestre exprimé en taux annuel. Le calcul et la présentation des taux de croissance, notamment en cas de séries trimestrielles, peuvent prêter à confusion et les paragraphes qui suivent sont donc destinés à clarifier les principes de calcul retenus. On définit généralement le taux de croissance annuel comme le pourcentage de variation d'une variable entre deux années consécutives.

De la même façon, on peut calculer des taux de croissance trimestriels correspondant au pourcentage de variation entre deux trimestres consécutifs. Le taux de croissance effectif entre le quatrième trimestre et le 1er trimestre est [ Cet exemple numérique montre combien les taux de croissance trimestriels sont utiles pour mettre en évidence les fluctuations d'une variable économique en cours d'année.

Il montre aussi que les taux de croissance annuelle pour une année donnée ne correspondent généralement pas à la moyenne des taux de croissance trimestriels durant cette année. C'est ce que l'on appelle l'effet de "report". Ces taux de croissance sont alors dits être mesurés "en glissement". Appellation couramment utilisée pour se référer à la proposition consistant à effectuer un relèvement sur toutes les opérations de change. James Tobin avait formulé pour la première fois cette proposition à la suite de l'effondrement du régime de changes de Bretton-Woods.

Les interprétations récentes de cette proposition, même si elles sont qualifiées de "taxe Tobin" s'écartent de l'idée originale, ce que James Tobin a lui-même souligné. Transferts non contractuels destinés à financer la formation brute de capital, les autres formes d'accumulation ou les dépenses à long terme du bénéficiaire. Cette notion concerne trois groupes: La troisème étape de cette union est entrée en vigueur le 1er janvier , avec le lancement de l'euro.

Onze pays y participent depuis le début: La Grèce a adhéré le 1er janvier Valeur aux prix du marché, à la frontière douanière d'un pays, des importations de marchandises, d'autres biens, etc. Valeur aux prix du marché, à la frontière douanière d'un pays, de ses exportations de marchandises et d'autres biens, y compris tous les frais de transport des biens jusqu'à la frontière douanière, les droits d'exportation et les frais de chargement des biens, à moins qu'ils ne soient à la charge du transporteur.

Voir aussi variables exogènes. Voir aussi variables endogènes. Indicateur du risque ou de l'incertitude auxquels font face les intervenants sur les marchés de capitaux. Accumulation L'accumulation brute est égale à l'acquisition, au cours d'une période comptable, de biens de capital fixe, de stocks de biens non durables, de terres, de gisements de minéraux et d'autres actifs corporels non reproductibles, de créances, de brevets, de droits d'auteur et d'autres actifs incorporels, diminuée du montant des engagements contractés pendant la même période.

Agregats monétaires Indicateurs du stock de monnaie en circulation en dehors du système bancaire. BRI Banque des règlements internationaux. Base des faits générateurs Enregistrement dans les comptes financiers des conséquences ou de décisions à l'origine d'une transaction lorsqu'elle intervient, indépendamment du moment du paiement ou de la recette effectifs.

Base des paiements Méthode comptable dans laquelle la grandeur considérée — dépense, revenu, autre recette — est enregistrée au moment du paiement ou de la recette effectifs.

Benefice par action Bénéfice d'une société divisé par le nombre total d'actions en circulation. Biens de consommation durables Bien acquis par les ménages dont la durée de vie prévue dépasse largement une année et dont la valeur est relativement élevée, tels que les voitures automobiles, les réfrigérateurs et les machines à laver. Biens et services marchands Biens et services destinés normalement à être vendus sur le marché à un prix calculé pour couvrir leur coût de production.

Bon du Trésor Titre de dette à court terme émis par un gouvernment national à une échéance maximale d'un an.

L'incident a été précédé de menaces adressées aux bénéficiaires de bonus de l'assurance American International Group AIG [ ] , [ ]. L'inflation des prix alimentaires et pétroliers, conséquences de la crise et des politiques monétaires expansionnistes qui ont suivi, est considérée comme une des raisons ayant poussé la population dans la rue lors de la révolution égyptienne de [ ] et lors de la Révolution tunisienne de , qui ont conduit à un changement de gouvernement dans ces deux pays, et ont eu une influence sur la guerre civile libyenne de À partir du 17 septembre le mouvement Occupy Wall Street proteste contre les abus du capitalisme financier, à la suite de la crise financière et des sauvetages bancaires massifs avec des fonds publics [ ].

Plusieurs études montrent une augmentation du nombre des suicides en Europe depuis le début de la crise. Ainsi, pour injecter des liquidités supplémentaires dans l'économie, avec des taux d'intérêt très bas, voire négatifs, les banques centrales se sont tournées vers des méthodes dites "non orthodoxes". Selon la Banque d'Angleterre, cette mesure est l'équivalent moderne de la planche à billet [ ]. Ainsi, la Banque centrale se met à acheter des bons du trésor ce qui revient à prêter à l'État et d'autres titres financiers:.

QE1 a été considéré comme un succès en soutien des politiques de relance et en facilitant le recours à l'emprunt par les États. Ces mesures ainsi que des taux de dépôt de la banque centrale négatifs en mars au Danemark, Japon, Suède, Suisse et à la BCE [ ] ont donné lieu à des rendements faibles records, voire parfois négatifs, sur les obligations d'État.

Bien que la reprise dans les économies développées a amélioré modestement depuis , de nombreux pays surtout en Europe et les pays producteurs de matières premières sont toujours face à des forts obstacles de l'héritage de la crise financière mondiale. De plus, la faible performance de l'économie mondiale au cours des dernières années a soulevé des préoccupations d'une "nouvelle normalité" de croissance plus faible [ ] , [ ].

La faiblesse généralisée de l'investissement dans le monde entier, non seulement retient la croissance actuelle, mais réduit également le potentiel de croissance dans l'avenir [ ]. Pourtant, en décembre , la FED a relevé son taux d'intérêt de référence entre 0,25 et 0,50 pour cent - marquant la première augmentation de près d'une décennie, marquant peut-être le "début de la fin" [ ] , [ ]. Juger les effets, sans parler du succès, de QE est extrêmement difficile.

En effet, le QE est une partie de la politique monétaire, dans un mix d'autres politiques y compris la politique budgétaire, les réformes structurelles et la régulation prudentielle qui doivent être combinées intelligemment pour atteindre le succès [ ].

De plus, à en juger le succès dépend de quels critères on utilise, y compris les résultats par rapport à un scénario "de base de politique inchangées", et leurs effets sur la confiance et les anticipations d'inflation du public [ ]. Par exemple, en la Banque du Japon a été la première Banque centrale à attaquer les forts pressions déflationnistes et un taux de change réel surévalué par des politiques monétaires "non orthodoxes".

Dans l'éventualité, ces mesures se sont avérées insuffisantes pour empêcher une décennie perdue [ ]. En effet, pour ressusciter une économie moribonde, une politique budgétaire beaucoup plus expansionniste était nécessaire, complétée par des réformes structurelles difficiles mais nécessaires [ ]. Cela dit, d'autres objectifs de la FED d'inverser les pressions déflationnistes et ramener "l'inflation de base" à environ 2 pour cent n'a pas encore été atteint après 6 ans - bien que le taux de chômage a chuté à des niveaux avant la récession.

Ce paradoxe est en grande partie un reflet du rebond timide dans l'investissement privé et des taux de croissance de l'économie réelle, bien inférieurs à la moyenne post-récession. La logique de cette stratégie était simple: Cependant, jusqu'à présent, cette stratégie a donné des résultats décevants en Europe et au Japon -- en grande partie parce que le niveau d'endettement des ménages et des entreprises a grimpé en flèche depuis De même, les entreprises face à la demande faible, ont utilisé la dette au faible taux de racheter leurs actions pour améliorer leurs prix, plutôt qu'augmenter leurs investissements productifs.

Au même temps, en dépit de ces améliorations, la taille du bilan de la FED en a quintuplé à milliards [ ] de dollars, soit 25 pour cent du PIB et la dette publique totale [ ]. Bien que les taux d'intérêt extrêmement bas réduisent les frais de service de la dette publique, ils soulèvent au même temps des questions difficiles sur la solvabilité des compagnies d'assurance-vie, les fonds de pension et les systèmes de sécurité sociale, sans parler de la question épineuse d'une stratégie de sortie éventuelle et l'augmentation des risques systémiques [ ].

En effet, les compagnies d'assurance et fonds de pension ont émis des polices d'assurance-vie à des taux beaucoup plus élevés de rendement promis que les rendements des obligations d'État actuels. Compte tenu de l'incertitude sur la stabilité du système financier, ceci a conduit à une fuite massive vers la qualité.

Cela, à son tour conduit logiquement à une forte hausse des prix des obligations et donc à des taux d'intérêts historiquement bas, sans précédents. Avec le recul, le QE offre un plancher implicite un "put" en anglais aux prix des actifs - soulevant des inquiétudes importantes sur l'aléa moral [ ] , [ ]. En effet, la création monétaire massive a largement coulé dans l'augmentation forte des prix des actions et immobilier, qui a bénéficié de façon très disproportionnée les plus riches de la société, en aggravant considérablement les écarts de revenus d'après-guerre.

Par conséquent, le QE soulève de sérieuses questions concernant la façon dont cette situation atypique sera normalisée sans grands effets sociaux-économiques [ ]. Ces exemples illustrent la complexité de l' assouplissement quantitatif , et la difficulté d'évaluer les points de vue très divergents sur ses succès et échecs, mentionné ci-dessous. Cette politique a aussi des points plus négatifs.

Toutefois, pour l'économiste Daniel Cohen l'excès de liquidités ne viendrait pas principalement des politiques monétaires et notamment celle d' Alan Greenspan qui est souvent vue comme à l'origine de la présente crise financière. Elle tiendrait surtout à deux facteurs plus structurels: D'autres, comme Paul Grignon, auteur de L'Argent Dette , considèrent que les banques privées ont pris le contrôle de la quasi-totalité de l'émission de l'argent. La crise proviendrait donc, dans un système basé sur l' usure , du caractère impayable de la dette, les banquiers ne créant que l'argent du prêt, et pas l'argent nécessaire pour rembourser les intérêts.

Par conséquent, le système serait condamné dès le départ à la faillite. Il serait donc nécessaire pour les États de mettre fin à l'indépendance des banques centrales et de reprendre le contrôle de la création monétaire. Le plan de relance de l'économie française annoncé en octobre puis complété en janvier , s'est élevé à 48 milliards d'euros, dont 26 milliards pour les PME 17 milliards à travers les banques - livrets d'épargne populaire pour les prêts aux entreprises - et 5 milliards à travers la garantie bancaire d'OSEO, complétés de 4 milliards supplémentaires sur Le président Nicolas Sarkozy pose comme condition aux banquiers qu'ils limitent leurs bonus et les dividendes versés aux actionnaires.

Certains banquiers acceptent de jouer le jeu tout en indiquant que les aides aux banques ne sont pas des subventions mais des prêts qui seront intégralement remboursés et largement profitables à l'État [ ].

Les bonus bancaires ont été taxés dès Ces projets sont annoncés par le Premier ministre, François Fillon , le 2 février Le Royaume-Uni met en place un plan de recapitalisation de ses banques en difficulté. Il a tenté d'imposer des baisses de taux d'intérêt [ ].

Pour autant, au Royaume-Uni comme dans d'autres pays, l'accès au crédit a pu se resserrer face à une situation économique qui s'aggravait [ ]. Le gouvernement britannique établit un plan de relance de 10 milliards d'euros pour les PME anglaises. L'état britannique nationalise en partie ses banques: Gordon Brown sollicite une solution internationale [ ]. L' Espagne met en place depuis le début de l'année un plan de soutien de plus de 20 milliards d'euros pour la relance de l'économie [ ].

Le gouvernement norvégien présente un plan de milliards de couronnes 11 milliards d'euros destiné à relancer les prêts aux ménages et aux entreprises et atténuer les effets de la crise financière [ ]. Berlin adopte un plan de relance de 60 milliards d'euros en [ ]. Angela Merkel s'est vue contrainte d'amplifier les mesures de soutien pour , face aux difficultés grandissantes des banques régionales allemandes pour financer l'économie. Elle a défendu devant les députés le projet de budget , qui prévoit un déficit record de 85,8 milliards d'euros [ ].

Aux États-Unis , Barack Obama fait voter au Congrès un plan ambitieux de milliards de dollars, sur deux ans, pour la relance de l'économie américaine [ ]. La nouvelle administration a par ailleurs promis un contrôle plus sévère de l'affectation des milliards de dollars restants du plan Paulson de sauvetage du système financier adopté fin par le gouvernement George W.

Sur les milliards d'euros du plan de relance américain, 37 milliards sont consacrés aux technologies numériques [ ]. À partir de , le président des États-Unis entend réguler le marché bancaire et financier et taxer les profits bancaires [ ]. Le Québec table sur un soutien des PME dans leur accès au crédit par une garantie des financements un milliard de dollars.

Ce programme d'accès au crédit, intitulé Renfort, s'adresse aux entreprises en exploitation depuis au moins trois ans, et qui doivent avoir généré des fonds positifs dans deux des trois dernières années.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante FCEI , regrette que le gouvernement ne fasse pas plus d'effort à travers des aides directes auprès des plus petites entreprises en difficulté [ ]. Le gouvernement chinois lance dès un plan de plus de milliards de dollars également pour soutenir la demande intérieure et les investissements innovants [ ].

Des risques de protectionnisme de la part des États apparaissent pour protéger les emplois de la mondialisation [ ]. Or cette tendance est volontairement freinée car dangereuse à plus long terme pour la croissance mondiale. Un rapport de l'OCDE [ ] Objectif Croissance publié le 3 mars , préconise de façon prioritaire les réformes qui ont pour but de renforcer le capital humain, de même que les réformes destinées à intensifier la concurrence sur les marchés de produits [ ] , [ ].

Un nouveau rapport publié en mars , préconise de s'éloigner peu à peu des plans d'urgence, au profit de politiques d'investissements crédit d'impôt et subventions directes en Recherche-Développement, de libéralisation de l'accès au commerce et aux professions libérales, afin de limiter le chômage longue durée, stimuler l'innovation et le développement de nouvelles entreprises et emplois. L'assainissement de certaines autres dépenses publiques sera prioritaire [ ].

Une baisse du chômage réduit les prestations sociales et contribue donc à faire baisser le déficit, note l'OCDE. Les États lancent ou prévoient de lancer des politiques de relance avec la volonté affichée de réduire l'ampleur de la crise économique:. Hélène Rey [ ] , professeur à la London Business School , estime que si le risque de stagnation appelle des politiques de relance budgétaire, celles-ci peuvent également constituer une menace pour la capacité à émettre de la dette pour les États.

Dans ce cas, concernant la situation financière, tout ce que l'État pourra retirer de la revente des parts des banques et des institutions financières qu'il a recapitalisées apparaît comme primordial pour sortir de l'ornière. Peer Steinbrück , ministre des finances allemand, a mis en garde le 6 décembre contre le risque de dépenser des sommes considérables en pure perte et d'augmenter la dette publique [ ].

Le nouveau gouvernement adopte des mesures de relance de façon à doper la demande intérieure et de moins dépendre des exportations. Pour la Banque mondiale , la croissance chinoise a été tirée par les investissements et par la consommation qui s'est bien tenue. Toutefois pour cette institution, le pays doit revoir son modèle de croissance fondé sur les exportations.

En effet, les pays développés clients de la Chine ne devraient pas connaître un redémarrage lent [ ] et par ailleurs des tendances protectionnistes semblent faire jour. La croissance chinoise a un effet positif sur nombre de pays africains producteurs de matières premières qui ont vu leur croissance soutenue par la demande chinoise [ ]. D'une façon générale, ce pays semble vouloir renforcer son influence en Afrique notamment par le biais d'un fonds sino-africain de développement [ ].

La croissance a rebondi en PIB: Il touche spécialement les jeunes et les plus de 50 ans. Cependant, le chômage a fortement augmenté. En Europe, seul la Pologne et la Norvège ont fait mieux. Kenneth Rogoff , un professeur d'économie d'Harvard, a étudié avec Carmen Reinhart les crises financières.

Ils en ont tiré un livre intitulé This Time is Different d'où il transparaîtrait qu'une crise bancaire est souvent suivie quelque temps plus tard d'une crise de la dette publique [ ]. Aux États-Unis, le National Economic Council rédige un rapport en septembre , intitulé A Strategy For Innovation Driving Towards Sustainable Growth and Quality Jobs afin d'estimer les investissements estimés à 68 milliards d'euros [ ] nécessaires pour préparer le pays au monde de demain.

En règle générale les économistes distinguent trois grands scénarios de sortie de crise: En juin , Daniel Cohen [ ] dans un article du Monde met en garde contre le danger de croire que la crise est finie. Nouriel Roubini dans un article des Échos du 18 août , indique qu'après avoir cru à un scénario en U, il pencherait actuellement pour un scénario en W.

Aussi, il pense que le spectre d'un scénario à la peut être écarté. Début octobre , le FMI prévoit une reprise en Dans ces conditions la crise entendue comme une récession devrait prendre fin dans la plupart des pays.

Toutefois, ces prévisions en progression par rapport à celle de l'automne grâce en particulier au dynamisme des pays émergents, restent fragiles et dépendantes des plans de relance [ ]. En rétrospective, le FMI avait de bonnes raisons d'être prudent dans ses prévisions pour et , car la reprise était plus faible que prévu en haut , avec une croissance du PIB mondial de 3,1 et 3,6 pour cent en et [ ]. Bien que la récession a pris fin - la reprise dans les pays de l'OCDE a prouvé atone, tandis que les niveaux de chômage restent obstinément élevés.

En effet, la dernière "Perspectives de l'économie mondiale" du FMI a estimée la croissance mondiale en à 3,1 pour cent, avec une projection de 3,4 pour cent en [ ].

En effet, les cicatrices de la grande récession resteront - notamment en termes de forte inégalité des revenus, la précarité sociale croissante et les déficits budgétaires persistants. Sur ce point, les économistes semblent relativement soucieux. Par exemple, Frédéric Lemaître [ ] a rendu compte de la 9 e rencontre d'Aix-en-Provence organisée par le Cercle des économistes en titrant son article Et si la crise ne faisait que commencer? Il faut dire que si la récession semble sur le point de se terminer, les déséquilibres économiques chômage, balances commerciales, dettes demeurent et que les structures financières et bancaires qui ont provoqué la crise n'ont pas réellement été changées.

Bien que la Chine commence à consommer davantage, les exportations restent pour eux très importantes et les déséquilibres commerciaux avec le reste du monde, notamment avec les États-Unis, risquent de perdurer. Gabriel Grésillon, dans les Échos, craint une concurrence mondiale exacerbée dans un contexte de Yuan la monnaie chinoise sous-évalué [ ].

Pour Martin Wolf , l'attitude chinoise concernant la monnaie relève du mercantilisme , et les États-Unis auraient le droit de s'en protéger [ ]. Plus généralement, le système monétaire international ne comporte guère de mécanisme permettant un rééquilibrage des balances commerciales, d'où des questions sur le système international de l'après-Bretton Woods.

Par ailleurs, des doutes se manifestent concernant le dollar, même si aucune perspective crédible de lui substituer une autre devise ne semble se faire jour. Pour l'heure, le G20 semble avoir du mal à faire émerger une nouvelle gouvernance mondiale. Plus généralement, cet auteur se pose la question de l'opportunité d'un autre système faisant plus de place aux cultures étrangères et plus écologiste. Pour Martin Walker, la classe moyenne est la grande perdante de la crise. En effet, les subprimes ont été inventées pour donner à la classe moyenne un pouvoir d'achat qu'elle ne pouvait retirer de son travail.

Quoi qu'il en soit, le problème de la montée des inégalités se pose [réf. En , l'Espagne compte deux fois plus de "supers riches" qu'avant la crise de Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Grande Dépression Pour la crise économique des années et suivantes, voir Grande Dépression.

Cet article concerne un événement récent ou en cours. Bulle immobilière américaine des années Crise financière de en Islande. Plan de relance économique des États-Unis de et Plan de relance économique de la France de George Soros warns that speculators could trigger stock market , 6 mars , The Guardian. Ravi Batra's original thesis on financial crisis , 27 septembre , Forbes. Monthly Price Chart Tfc-charts. Akerlof et Robert Shiller sur les esprits animaux.

La faiblesse généralisée de l'investissement dans le monde entier, non seulement retient la croissance actuelle, mais réduit également le potentiel de croissance dans l'avenir [ ]. Taux naturel de chômage Voir chômage structurel.

Closed On:

Comptes des secteurs institutionnels Voir compte d'affectation.

Copyright © 2015 mypictgallery.tk

Powered By http://mypictgallery.tk/